Ma Photo

Album photo

  • Salon jobs été
    Quelques photos de Manuel Valls

février 2010

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
Blog powered by Typepad

« Rendez-vous médias du week-end | Accueil | Premières pierres aux Pyramides »

samedi 11 avr 2009

Commentaires

Ecellent ! Bravo !

Hahahahahaha ! Magnifique, quel tombereau d'inepties ! Votre projet de reprendre la méthode Sarkozy en 2012 en lui adjoignant des idées de gauche, voilà ce que j'appelle de l'ambition et de l'inventivité mise au service du peuple !

Je vais m'attarder plus spécifiquement sur votre diatribe mollasse de Marx. Si vous aviez lu Marx (plus que 1 paragraphe disons), cher ex de la deuxième gauche (vision binaire de la gauche. ce qui est très mal manuel !), vous vous seriez aperçu que la décomposition de la classe Capitaliste et de la classe Prolétaire est largement plus subtile que ce que vous sous entendez (suivant l'usage que l'on fasse du capital notamment, en particulier en usant ou non de la rente).

Je vous invite à relire en particulier tout le passage sur l'historique de la classe capitaliste dans le capital qui est je n'en doute pas votre livre de chevet préféré.

Quand à la vision violente de l'histoire, vous êtes totalement à côté de vos pompes mon vieux. On ne peut réduire l'analyse d'une oeuvre d'un économiste du XIXème siècle, aux poncifs et aux approximations tirées des éxégètes du marxisme-léninisme dont les gens comme vous se sont toujours régalés !

Un peu plus de cohérence intellectuelle supposerait d'être un peu plus fin dans son analyse. Je ne peux revendiquer cette capacité, aussi je laisserai la parole à Olivier POST (merci la confidentialité sur internet) d'Evry pour remettre les choses en place.

Bozo dans son nouveau numéro de philosophe matérialiste !

J'ai trouvé ton interview intéressante, beaucoup plus que les généralités dans lesquelles tu t'enfermes en général, qui donnent la pire image de toi.

« Depuis longtemps gravitaient dans l’orbite de Rocard trois jeunes gens très intelligents et très carriéristes, se souvient un collaborateur de toujours de l’ancien Premier ministre. Alain Bauer, Manuel Valls, aujourd’hui député maire d’Evry, et Stéphane Fouks, le seul des trois à n’être pas franc-maçon. Ils s’étaient partagé le marché. Au premier l’influence, au deuxième la politique, au troisième le monde des affaires. [...] ».

https://www.lepoint.fr/actualites-politique/2009-03-13/les-francs-macons-de-sarkozy/917/0/324920

Monsieur Valls, vous devriez quitter le PS.

La politique est pour vous avant tout un moyen de vous construire un égo.

Vous êtes dangereux pour la Société.

Monsieur Valls, vous devez rester au PS.
Vous incarnez une nouvelle génération qui doit dépoussiérer les trop vieilles idées de la lutte des classes et le pouvoir centralisé pour le peuple.
Oui, notre société a changé et les idées rénovatrices, que vous appeler de vos vœux, sont indispensables. La victoire en 2012 ne sera qu’à ce prix, changer, mais changer radicalement.
Ne plus offrir le spectacle des ténors qui recherchent un « poste » dans une assemblée quelconque.
Ecouter, réfléchir et vibrer avec le peuple de gauche et du centre.
Aujourd’hui, et contrairement aux idées véhiculées par les médias, des sympathisants de gauche réfléchissent, proposent des idées nouvelles. Ils sont parfaitement lucides et pragmatiques. Ils connaissent la réalité du marché, de la mondialisation et ne sont pas des fans béats.
Alors avec Ségolène Royal, préparer l’avenir où l’homme sera au centre de la croissance économique et notre planète sauvegardée de la surproduction industrielle effrénée.
Oui, vous êtes et devez rester un espoir à gauche.

à quoi bon une victoire de gauche avec un programme de droite, autant voter à droite.
Quand je vois un film fait par un français mais qui singe les films américains, je suis en train de voir un film américain tout simplement.
Le "pragmatisme" des libéraux consiste à entasser jusqu'a ce que ça craque.
Le "pragmatisme"des libéraux a fait croire à la nouvelle économie.
Le pragmatisme des libéraux à fait croire à la croissance éternelle
Le pragmatisme des libéraux est un dogme, une idéologie.
La pragmatique est une notion très "riche" (sic) qui fait pale figure entre les mains des margoulins

Je suis un électeur de Sarko en 2007, depuis bcp de choses m'ont déçu voire choqué, mais je ne regrette pas mon vote car le PS est trop extrême et démago. Alors lisant cette interview, je vous dis "bravo" pour votre courage et votre honnêteté intellectuelle.

J'oubliais certains medias qui vous courtisent et font de vous leur eric besson ne s'y sont pas trompés M Valls vous étes un rempart contre le changement. Mais pas pour le socialisme ou le communisme défaillant l'homme est plus riches que ces polarisations qui n'arrangent que ceux qui s'en servent pour justifier et garder leur place

Tu quoque mi fili... hhharrrrrrg....

Bravo pour cette analyse juste et courageuse.
Vivement que les gens de gauche aient conscience qu'il faut prendre la mesure des problèmes actuels et y répondre clairement comme tu le fais.
Pour être crédible, le PS doit absolument cesser de s'enfermer dans un dogmatisme confortable mais terriblement stérile et sclérosant.
Continue Manuel , ce sont des gens comme toi qui pourront nous permettre de sortir de l'ornière!

Juger comme cela d'un camp c'est se tromper d'ennemi... et Valls n'est ni du genre à retourner sa veste, ni du genre à flirter avec les courants selon les moments.
Et plaire à tout le monde serait plaire à n'importe qui ; débattre ? Quoi de plus noble, diffuser de l'information et permettre aux citoyens de questionner directement de hauts responsables, nombre de députés devraient prendre exemple en la matière.
Après Valls est très en phase avec la réalité et surtout dans une action de gauche concrète, se faire réélire avec un tel soutien n'est pas anodin, la pluralité des scènes (voir ses nombreuses vidéos présentées sur le site, il ne se cache de rien) où il se rend diffuser un message socialiste ainsi que son franc parler sont des valeurs qui sont plus que respectables et témoignent d'une réelle probité.
Le pugilat qui s'organise contre M.Valls selon des commentaires qui s'acharnent sur la personne et les images sans vraiment savoir où ils mettent les pieds sont risibles; la droite prend des valeurs de gauche dans son champ de communication et les piétine sur le plan de l'action, la gauche doit se redéfinir selon des modes de scrutin novateurs et un changement de génération pour porter ses valeurs.
L'interview relevée ci-dessus est lucide et pondérée, il n'y a pas de miroir aux alouettes, juste un itinéraire à prendre et un chemin à construire pour ce faire.
Quand à la concision des propos, juger Marx de la sorte relève de la pauvre chicanerie, on pourrait bien arguer "l'idéologie allemande" ou même "le manifeste" pour appuyer ou contredire moult de ses propos (c'est dire la pertinence...), il est dommage de ne pas construire une contre argumentation qui s'ancre davantage dans une expérience empirique des problèmes. Avant même que de parler, il serait sage d'avoir ne serait-ce qu'une proposition à faire.
Pour faire le bon élève, on découpe les circonscriptions, soit, j'attends la proportionnelle aux cantonales pour ma part. Cette élection repose sur un scrutin qui dépeint fort mal la représentativité, la démocratie directe, et surtout, à une telle échelle ne nuirait pas à une bonne politique. Les régions le prouvent...bien sur, si on va loin, le département devrait disparaitre peu à peu, et les intercommunalités se développer.

"La présidentielle, c'est une question de destin et de circonstances. Il ne faut jamais s' auto proclamer. "
C'est d'après moi votre seule erreur dans cette interview.
Prenez donc ( une fois n'est pas coutume ) exemple sur Sarkozy et filet ventre à terre vers la présidentielle !
Il faut s'imposer maintenant dans le mental des électeurs si vous voulez gagner.
Bonne chance !

Parti Socialiste: le "camarade" Valls serait-il donc de la "nouvellle génération"?

Et oui, nous ne pouvions passer un week-end pascal tranquille sans que les néo-sarkozystes du PS nous assènent leurs "vérités" sur sa réincarnation par une nouvelle génération opportuniste et forcément sécuritaire.

Alors monsieur Valls en ferait-il partie? peut-être devrait-il regarder ce qui se passe dans d'autres cieux plus démocratiques, pour réaliser que lorsque l'on cumule la députation et la mairie depuis plus de deux mandats et que l'on siège dans les instances de direction du PS, on n'est plus nouveau!

Merci

Excellente interview. Nous avons effectivement besoin d'une génération nouvelle, et si 2012 parait difficile en accès, vous pouvez être l'homme de 2017.

Bonjour,
je suis en partie d'accord avec vous (surtout sur la question de la fiscalité de classes moyennes, même si je trouve que ce n'est pas très concret ce que vous avez dit; et l'éducation).
En fait, il y a une question que je me pose depuis longtemps et j'ai l'impression que vous avez mis dans cette interview un début de réponse: peut- on dire qu'on a une sensibilité de gauche sans pour autant adhérer aux visions et solutions marxistes? J'aimerais bien que vous puissiez développer un peu plus sur ce sujet(quand vous pourrez).
Sinon, je suis d'accord avec la critique que vous a adressé une certaine "Martine" (dans vos coms, plus haut).

@ Enjodi,

Commencez déjà par apprendre à compter avant de venir nous bassiner avec vos leçons de démocratie !!!
Manuel est maire et député depuis, respectivement,
2001 et 2002.
Chez moi, cela ne fait pas plus de deux mandats, mais seulement un peu plus qu'un...

Comment espérer vous devenir un jour un leader de la gauche après avoir fait preuve de tellement de critique teinté de mépris à son égard?
De plus, comme d'habitude,très peu de concret dans vos interventions, en avez vous peur ?

c'est quoi une vision non totalisante ??

C'est quoi un politique qui n'a pas une vue générale de la société,...un employé de Mairie ???

avez vous des exemples de société non sociale , dont les agrégats seraient producteurs de solution commune, sans projection sur ce que devrait être la suite???

Je me suis efforcé de lire cet article afin de ne pas vous rejeter a priori.
Si vous avez raison sur les thèmes qui devrez être prioritaires pour la gauche, vous faites preuve de simplisme sur le marxisme et vous balancez toujours les mêmes vacheries sur votre famille politique suppposée.
Les médias pourront une nouvelle fois se délecter de vos attaques sur le PS et de nourrir le thème d'un PS incapable de s'exprimer d'une même voix.
Est-ce votre finalité ?

Quelles vacheries ?
Si faire preuve de convictions, de réalisme et d'honnéteté politiques c'est être "vache", alors nous n'avons plus qu'à partir à la pêche aux moules et laisser tranquillement Sarko & Co. diriger notre pays pendant plusieurs décennies....
Que certains de ses propos ne vous plaisent pas, je le conçois et le respecte aisément (cela m'arrive également..), mais ce n'est pas en faisant l'autruche que nous parviendrons à redevenir majoritaire dans ce pays.

Plus généralement, je constate avec regret que ceux là mêmes qui ne cessent de parler de liberté de parole sont les premiers à vouloir la torpiller dès qu'ils en ont l'opportunité. La libre pensée est pour eux une simple figure de réthorique, un concept complétement abstrait !!! Au moins avec Manuel, c'est une réalité...
Bonne journée

Vos articles continuent d'être de la "matère à réflexion" pour le PS actuel ainsi que pour tous les sociaux démocrates de ce pays.
Monsieur VALLS,ne vous laissés pas décourager ni intimider par tous "détracteurs au service d'un système établi".
Il vous (nous) reste trois chances = 2012+2017+2022.
Voilà pourquoi vous avez raison de vous démarquer de tous ces "politiques adolescents" et incapabes qui refusent de "grandir"

Moi je veux bien que Marx soit jeté aux ortis, mais le problème est alors qu'il faudrait aussi jeter Jaurès qui a su lire Marx sans en faire un fétiche ; il en a fait au contraire un repère pour une action politique dynamique, il a su l'intégrer dans une vision strictement républicaine. Alors il reste qui comme référence ? euh.... Clémenceau. Mais c'est juste une conception de l'état Clémenceau. Ben oui, l'abandon de tout concept proposé par Marx corrèle toujours -pour l'instant- avec un virage à droite. C'est l'acceptation du capitalisme comme modèle indépassable et d'une vision néo-classique de l'économie, c'est en fait en revenir à des réflexes intellectuels plus vieux que le marxisme... Chapeau pour l'audace. Parler de complexe à l'égard du marxisme est ridicule : j'ai été membre du PS 3 mois (!), et j'ai vite compris que bien des cadres n'avaient jamais lu ni Marx, ni Jaurès. Quite à paraître prétentieux (m'en fous), je les ai trouvé assez incultes et peu complexés de l'être. Bon courage pour la rénovation intellectuelle.

Monsieur Valls,
Je vous entends affirmer que vous êtes de Gauche, de quelle gauche êtes-vous donc?
Quand vous parlez d'une nouvelle gauche, d'une nouvelle génération, vous considérez-vous comme faisant partie de la nouvelle génération? C'est la Gauche mangée à la sauce Sarkozy que vous appelez la nouvelle gauche?
Autre chose, votre seul programme politique s'arrête-t-il à la critique du PS et aux attaques irresponsables contre les moindres faits et gestes de Mme Royal à chacune de vos sorties médiatiques?
Affirmez-vous par vos idées, pas en passant votre temps à taper sur Mme Royal qui, elle au moins, s'affirme par ses idées et ses actions qu'on les combatte ou qu'on les approuve.
On dirait que vous re-devenez petit à petit le nouvel Eric Besson, le nouveau Claude Allègre du PS.
Pourquoi n'allez-vous pas rejoindre franchement Bayrou que vous adoubez ou votre ami Sarkozy? à moins que vous ne soyez au PS pour jouer les trolls et pour déstabiliser les militants.
M. Valls, je vous aimais bien, mais je deviens de plus en plus convaincue que vous et moi ne défendons pas les mêmes valeurs.
Vous n'êtes pas à votre place à Gauche.Avec Askolovitch vous êtes les fossoyeurs de la Gauche généreuse et fraternelle.
Salutations socialistes!

Je tiens à vous encourager dans votre action politique, moi, qui bienqu'ayant un certain idéal de gauche,issu d'une famille d'ouvrier, me suis éloigné depuis bien longtemps du parti socialiste. Je ne me reconnait aucunement dans Ségolène Royal...et ses péripéties à Dakar entre autres.

@ Martine:

Vous connaissez les codes de la Maison Socialiste? Ce n'est pas l'UMP où les ambitions individuelles sont assumées sans que ça choque personne. Au PS, on n'est censé n'avoir que des ambitions collectives... en public. Que quelqu'un affiche ouvertement ses ambitions et les gens des écuries rivales fabriqueront une jolie synthèse pour lui faire barrage. Globalement, la soif assumée d'ambition est très mal vue à Gauche, souvent associée à l'arrivisme. Une stratégie comme celle de Sarkozy entre 2002 et 2007 est donc difficilement réalisable dans le contexte du PS actuel. A mon grand regret...

Excellent article, je vous encourage à poursuivre votre chemin...En espérant qu'il vous conduise à de plus hautes fonctions!
Continuez dans un parti socialiste malade!
Mais allez plus loin et ne soyez pas lâche.
A bientôt

Vous dites :
" Mais le PS compte encore des responsables et des militants, sans doute sincères, qui restent hantés par les Spectres de Marx : conception binaire de la société, vision violente de l’histoire... "
Question : La violence du Capital de Bagdad à Kaboul et à Wall street est-elle une illusion ?
Merci de me répondre.

Vous dites :
"A cet égard, l’organisation de « primaires » ouvertes aux électeurs de gauche pour désigner notre candidat en 2012 est peut être la dernière chance pour le sauver et l’aider à renouer le lien avec les Français."
Question : Si c'est M.Mélenchon ou M.Besancenot qui est élu leader de la Gauche en 2012 que comptez-vous faire ? Respecterez-vous le choix des électeurs de Gauche ?
Merci de me répondre.

Simon a dit
"Continuez dans un parti socialiste malade!
Mais allez plus loin et ne soyez pas lâche."

Oui, c'est vrai ne soyez pas lâche, prenez tout de suite votre carte à l' UMP sans tarder. N'attendez pas, Vos anciens amis et renégats vous attendent ! foin de la lacherie ! Lachez tout ! Poursuivez votre umpisation et mue définitive. Ainsi votre électorat ne sera plus trahit et on y verra plus clair.

Après la femme de la situation en 2007 - Madame Royal, Bruno propose :

"Vous pouvez être l'homme de 2017"

Pour perdre encore ?
Et qui en 2022 ? Le connaissons-nous déjà ?
BHL ?

Non, Monsieur Valls, vous n'êtes pas crédible quand vous affirmez, à propos de Ségolène Royal: "Je l'ai soutenue (pendant le congrès de Reims) parce qu’elle portait le mieux l’idée de la rénovation. Aujourd’hui, le PS doit être incarné par une nouvelle génération qui porte d’autres idées, d’autres pratiques. Je n’ai plus l’âge d’être l’élève", etc..., car le congès de Reims, c'était il y a 6 mois!... Elle n'a pas vieilli si vite - ni physiquement ni dans ses idées - pour qu'il faille subitement un changement de génération incarné par un éléve enfin devenu adulte. Allons, allons, un peu de bon sens dans l'explication! Ce n'est pas ainsi que vous développerez votre force de conviction. D'ailleurs, Madame Royal a une aura qui vous manque et incarne très bien à mes yeux la rénovation. Il ne suffit pas d'avoir une allure de jeune cadre dynamique, surtout quand on énonce des niaiseries!

@ inoshishi:

L'expression est peut être maladroite mais Valls a raison sur le fond. Même si elle est mal aimée par ses collègues ex-ministres de Mitterrand/Jospin, même si elle joue la carte de la rébellion contre le vieux parti, Royal est bien plus une héritière des années Mitterrand/Jospin qu'elle ne veut bien le dire. Son envie de ratisser de l'extrême-gauche au centre, c'est du Mitterrand pur sucre, en moins brillant. Sa défense des bonnes intentions comme une valeur politique en soi, sa défense de la supériorité morale de la Gauche (plus possible après les affaires Tapie et le communisme), sa façon de rejouer Le Coup d'Etat permanent en 2009 sont tout sauf neuves. Comme d'autres (en vrac Rama Yade, Rachida Dati, Frédéric Lefebvre, Benoît Hamon, Razzye Hamadi...), elle appartient aux politiciens modernes en façade mais très vieux dans leur conception de l'action politique. Quant à la question du charisme, c'est nécessaire mais pas suffisant pour se faire élire sinon Besancenot serait à l'Elysée.

Si vous quittez le P.S., j'adhère à votre mouvement.

Si vous quittez le P.S., j'adhère à votre mouvement.

Je dis pas bravo ! Je dis chapeau ! Chapeau pour le courage d'affirmer une authentique cohérence politique. Chapeau pour l'absence de mépris dans le propos. Chapeau pour l'engagement auprès d'un parti fatiguée mais que nous aimons pourtant passionnement. Je n'ai pas personnellement ma carte mais un type comme Manuel Valls me donne bien envie d'adhérer !!! J'ai juste du mal à partager sa vision sur Ségolène mais bon, sommes nous obligés d'être d'accord sur tout ? Sans doute pas. D'autant que je le pens assez méditatif sur ce sujet. Tout reste à faire ....

Excellente interview. On a le droit de rêver d'un coup d'Etat?

Je serais vous, je tortillerais moins du fion. Il suffit de téléphoner au Palais, d'expliquer doctement que Kouchner et Besson sont en fait des Khmers (rouges) et hop! l'affaire est dans le sac: premier ministre (ou chauffeur) dès le lendemain. N'hésitez plus, foncez! Laissez vos inhibitions au vestiaire, le bleu vous va si bien…

A lire les commentaires des sympathisants gauchistes le PS fait bien parti du passé ! La rénovation ne peut se faire car la vie politique française est rentrée dans une nouvelle ére.
Vous faites partis des villepin, juppé , dsk, royal et bien entendu bayrou....

Le malaise est omniprésent ! l'ump fait des fusions pour absorber les autres partis et le PS en fait autant mais n'a pas la meme capacité à fédérer car il n'y a plus d'intellectuels à l'intérieur alors comment ces PS ne peuvent il pas devenir que des UMPS ....

Très bonne interview! La France et le PS ont besoin d'homme comme vous!

Continuez ainsi!

Monsieur Valls,
Vous représentez le courant progressiste et responsable dont je me sens à la fois proche et orphelin tant il a dû mal à s'imposer. En effet, il est pour le moment écrasé entre un PS qui court après l'Extrême Gauche pour ne pas avoir l'air de vendre son âme au diable - c'est-à-dire la Droite pour de trop nombreuses personnes à la vision binaire -, et une Droite qui s'est décentrée pour régler le problème du Front National, et qui porte un mauvais coup au PS en jouant la carte du NPA. J'espère sincèrement que vous arriverez à vous imposer.

Une fois de plus, Manuel Valls n'a rien compris. On ne joue pas contre son équipe quand on veut la faire gagner !

Bonjour,

Intéressante lecture, un des rares hommes de gauches à ne pas tomber dans les solutions extrèmes, voir dans le populisme. J'espère que tous cela est sincère et continuera à se construire !

Je vous souhaite une très bonne continuation

"un des rares hommes de gauches"

De gauches ? Au pluriel en plus ? Mais où voyez-vous qu'il est de gauche ? C'est grâve ce que vous dites.

pourquoi ne pas prendre ouvertement votre carte UMP au lieu de jouer entre deux eaux comme vos amis Jack lang et besson et inc ...

Bonjour Manuel,

Je suis militant ps en essonne et je te soutiens à 100 %. Tu incarnes l'espoir d'une alternative crédible à la politique de Nicolas SARKOZY.
Ne te fais pas avoir par les quelques débiles membres du ps qui voudraient te voir passer de l'autre coté simplement parce qu'ils ont peur que ta supposée candidatures à l'éléction présidentielle, mettant alors peut être fin à leur gueguerre qu'ils aiment tant. Le temps du changement est venu et ca ils ne le supportent pas!!! Continu ainsi, demain ne se fera pas sans toi :)

Vous êtes un imposteur !
Je ne voterais jamais pour vous, vous me faite penser à un militant d’extrême droite du type Éric Besson qui se cache derrière des postures moralistes et les bons sentiments au PS..
Vous devriez quitter ce parti qui n’est pas à la hauteur de votre intelligence.
Pendant les élections au PS vous avez montré votre vrai visage, hautain, jusqu’au bouliste, excessif, procédurier.
Aller rejoindre Sarkosy et assumer vos idées

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.